COVID-19 Response in Senegal

To read the full report translated to English, click here.

To read the summary report in English, click here

REPORT DIRECTLY FROM THP SENEGAL (ORIGINAL FRENCH): QUELQUES INITIATIVES PORTEES PAR DES FEMMES LEADERS AU SEIN DES EPICENTRES ET COMMUNAUTES PARTENAIRES DE THP SENEGAL

Les actions initiées au niveau des communautés partenaires de THP, démontrent une fois de plus de la capacité du leadership local, notamment des femmes, à prendre des initiatives et de prendre en charge les problématiques de développement qui les interpellent ; donc de leur autonomie. 

A Yenne, les activités ont plus porté sur la mise en place de dispositifs de lavage des mains dans tout le village et au long de la route du village de Nditakh (Un des 7 villages du POMPEY qui compte environ 1644 personnes dont 787 femmes).  Ici, les femmes, bénéficiaires du programme « Suxali jiguéen » ont décidé et accepté de mettre à profit leurs intérêts rétrocédés sur le programme de microfinance pour l’achat de ces équipements. En partenariat avec une association communautaire de Base « And Suxali Nditakh », le Comité villageois a mobilisé plus de ressources à partir des cotisations des villageois pour renforcer le dispositif en achetant 100 bouteilles de gels hydroalcoolique, de l’eau de javel, des détergents et des bidons pour les points Wash.  

A Namarel, des émissions radios ont été initiés pour sensibiliser toute la communauté sur le Covid 19. Pour des informations plus précises, les émissions ont reçu beaucoup de personnes ressources, la plupart des spécialistes dans leurs domaines respectifs et ressortissants par ailleurs de la zone pour une meilleure prise de conscience sur les effets du COVID 19.  Ainsi, la radio Gaynaako Fm de Namarel dont la Directrice est en même temps la Présidente du Comité d’Epicentre a reçu entre autres invités le Médecin chef district de Podor responsable du programme éducation pour la santé, l’ONG Fouta assistance qui regroupe des médecins ressortissants de Namarel, Un Responsable des Organisations de Producteurs sur la sensibilisation, Un juriste pour discuter des questions liées couvre-feu  et à l’Etat d’urgence en l’occurrence Me Aissata Oumar Sy ressortissante de Namarel et par ailleurs membre de l’Association des Femmes Juristes du Sénégal. 

Entre autres invités aussi, il faut noter le passage de l’Infirmier chef de poste, des leaders de l’association d’épicentre « Alliance des Initiatives Rurales de Namarel », le Maire de la commune de Gamadji Saré et le Directeur du Ranch de Dolly en sa qualité de docteur vétérinaire sur l’utilisation de la viande et du lait dans ce contexte de Covid 19.  

Enfin, une Radiothon a été organisé et permis de mobiliser 6000000f CFA pour appuyer le poste de santé, la mutuelle de santé et l’achat d’équipement et de produits désinfectants pour les ménages afin de constituer des points de lavages des mains dans toutes les concessions. Parallèlement, l’épicentre a bénéficié du PIAVPEF (Projet d’Intensification Agroécologique et de Valorisation des Produits des Exploitations Familiales) d’un appui en matériels et produits d’hygiènes. Il s’agit de 540 morceaux de savons, 360 bouteilles d’eau de javel, 101 bouteilles de gel hydroalcoolique et de 103 masques de protection lavable en tissus. La distribution de ces kits de protection est pilotée par le comité d’épicentre avec l’appui du superviseur de base de ladite zone. Ces derniers se sont chargés d’en faire la répartition dans les villages de Yaré, Thiwdé et Namarel. Cet appui vient renforcer les initiatives conduites par les communautés autochtones pour la confection de dispositif Wash (de lavage des mains) grâce au recyclage de bouteilles en plastique. Ce type de dispositif, facilement réplicable, a été démultiplié dans la grande majorité des ménages et des places de rassemblements.

A Coki, le comité d’épicentre a mené des activités de sensibilisation et la mise en place de point Wash au niveau des villages, des cases de santé et dans certaines maisons.  Les « badienou gokh » (Marraines de quartier) aussi se sont mobilisées pour renforcer la sensibilisation sur les mesures préventives. Une caravane a été initiée à l’occasion pour sillonner tous les villages et case de santé de la zone. Les femmes bénéficiaires du programme « Suxali jiguéen » se sont organisées pour mobiliser des fonds à partir de leurs épargnes et ristournes pour octroyer des prêts aux membres les plus touchés mais aussi pour acheter et distribuer des vivres aux ménages les plus vulnérables

A Dodel et à Guédé, dans le cadre du Projet Intensification Agroécologique et Valorisation des produits des Exploitations Agricoles ; les superviseurs de base ont initié des actions de sensibilisation et d’information sur les enjeux de la maladie aux profits des producteurs. Les règles et mesures barrières sont respectées dans lors de la tenue de rencontre entre groupe de producteurs : limitation de 10 à 15 participants au maximum, port de masque obligatoire, lavage des mains des participants même au retour dans les maisons.

En plus de mettre en place des points Wash au sein des champs communautaires et de répartir les groupes de producteurs en groupe de 5 personnes pour éviter les rassemblements, d’autres actions ont été menées notamment la sensibilisation des producteurs sur le Covid 19 dans les champs agricoles ; Cette initiative pilotée par une femme leader, en l’occurrence  la superviseur de base du projet a Guédé, a démarré dès l’annonce des premiers cas de la Covid 19 au Sénégal par des actions de  sensibilisation-information. Son appui pour orienter les familles des personnes-cas-suspects détectés, sur les mesures urgentes et barrières à prendre, est grandement apprécié au sein des communautés.

REPORT DIRECTLY FROM THP SENEGAL (ENGLISH TRANSLATION): SOME INITIATIVES CARRIED OUT BY WOMEN LEADERS WITHIN EPICENTERS AND PARTNER COMMUNITIES OF THP SENEGAL

The actions initiated at the level of THP's partner communities demonstrate once again the capacity of local leadership, especially women, to take initiatives and take charge of development issues that challenge them; therefore of their autonomy.

In Yenne, activities focused more on the installation of hand washing systems throughout the village and along the road to the village of Nditakh (one of the 7 villages of POMPEY which has around 1644 people including 787 women). Here, the women, beneficiaries of the "Suxali jiguéen" program have decided and agreed to use their interest returned on the microfinance program to purchase this equipment. In partnership with a grassroots community association "And Suxali Nditakh", the Village Committee mobilized more resources from the contributions of the villagers to strengthen the device by purchasing 100 bottles of hydroalcoholic gels, bleach, detergents and cans for Wash points.

In Namarel, radio broadcasts were initiated to sensitize the entire community on Covid 19. For more precise information, the broadcasts received many resource persons, most specialists in their respective fields and also nationals of the area to better awareness of the effects of COVID 19. Thus, the Gaynaako Fm radio in Namarel, whose Director is at the same time the President of the Epicenter Committee, received among other guests the Chief District Physician of Podor responsible for the education program for health, the NGO Fouta assistance which brings together doctors from Namarel, A Manager of Producers' Organizations on awareness raising, A lawyer to discuss issues related to curfews and the state of emergency in this case Me Aissata Oumar Sy, a national of Namarel and also a member of the Association of Women Lawyers of Senegal.

Among other guests too, it should be noted the passage of the Head Nurse, leaders of the epicenter association "Alliance des Initiatives Rurales de Namarel", the Mayor of the commune of Gamadji Saré and the Director of the Ranch of Dolly in his capacity as veterinarian on the use of meat and milk in this context of Covid 19.

Finally, a Radiothon was organized and enabled to mobilize 6000000f CFA to support the health post, the mutual health insurance and the purchase of equipment and disinfectant products for households in order to constitute hand washing points in all concessions. At the same time, the epicenter has benefited from the PIAVPEF (Project of Agroecological Intensification and Promotion of Family Farm Products) from support in materials and hygiene products. These are 540 pieces of soap, 360 bottles of bleach, 101 bottles of hydroalcoholic gel and 103 washable protective masks made of fabrics. The distribution of these protection kits is managed by the epicenter committee with the support of the basic supervisor of the said zone. The latter took charge of distributing it in the villages of Yaré, Thiwdé and Namarel. This support reinforces the initiatives led by the indigenous communities for the creation of Wash devices (hand washing) through the recycling of plastic bottles. This type of device, easily replicable, has been multiplied in the vast majority of households and meeting places.

In Coki, the epicenter committee carried out awareness-raising activities and the establishment of Wash points in villages, health huts and in some houses. The “badienou gokh” (neighborhood godmothers) have also mobilized to strengthen awareness of preventive measures. A caravan was initiated on the occasion to travel through all the villages and health huts in the area. The women beneficiaries of the "Suxali jiguéen" program organized themselves to mobilize funds from their savings and rebates to grant loans to the most affected members but also to buy and distribute food to the most vulnerable households.

In Dodel and in Guédé, as part of the Agroecological Intensification and Promotion of Agricultural Products Project; the basic supervisors initiated awareness-raising and information actions on the issues of the disease for the benefit of producers. The rules and barrier measures are respected in the holding of a meeting between groups of producers: limitation of 10 to 15 participants at most, compulsory wearing of masks, washing of the hands of participants even when returning to the homes.

 In addition to setting up Wash points in community fields and dividing producer groups into groups of 5 people to avoid gatherings, other actions have been carried out, in particular raising awareness among producers about Covid 19 in the fields. agricultural; This initiative, led by a woman leader, in this case the basic supervisor of the project in Guédé, began as soon as the first cases of Covid 19 were announced in Senegal through awareness-raising and information actions. Its support to guide the families of detected suspected cases, on the urgent measures and barriers to be taken, is greatly appreciated within the communities.